Les ressources de la terre ne sont pas infinies! Ainsi, il est impératif d’assurer une saine gestion de nos matières résiduelles afin de contribuer à protéger l’environnement et à préserver nos ressources. Aujourd’hui, on considère les matières résiduelles non pas comme des déchets, mais comme des ressources. De ce changement de cap est née l’approche des 3RV-E : réduction à la source, réemploi, recyclage, valorisation et élimination.

pyramide_3rve

Pour réduire au minimum les matières résiduelles que nous produisons, nous devons revoir nos habitudes de vie en privilégiant la hiérarchie des 3RV-E. La clé des 3RV-E est de bien trier nos matières résiduelles afin d’éviter qu’elles ne se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

– les objets volumineux : ils peuvent souvent être réutilisés ou recyclés;
– les matières recyclables : elles sont destinées au centre de tri;
– les matières organiques : elles peuvent être valorisées en compost;
– les déchets ultimes : ils sont destinés au site d’enfouissement;
– les matières dangereuses et le matériel électronique et informatique : ils sont destinés aux écocentres.

L’arrondissement de Ville-Marie offre différentes collectes à ses résidents : matières recyclables, résidus alimentaires, ordures ménagères, encombrants et résidus de construction, de rénovation et de démolition ainsi que résidus verts.

Pour un rendement optimal, il est essentiel de bien trier ses matières en vue de la collecte souhaitée, de les déposer en bordure de rue au bon moment et de la bonne façon.

Horaire des collectes des ordures ménagères, des
matières recyclables et des encombrants dans le district
Peter-McGillCollectes-Peter-McGill
Secteurs desservis par la collecte des résidus
alimentaires dans le district Peter-McGill

Poubelle, recyclage ou compost? Pour savoir dans quelle collecte déposer vos matières résiduelles, consultez le Guide d’aide à la classification des matières.

Pour plus de détails sur les différentes collectes offertes par l’arrondissement de Ville-Marie, téléchargez le dépliant Tout sur les collectes ou consultez leur site internet.

La réduction à la source est l’action permettant de prévenir ou de réduire la génération de résidus lors de la conception, de la fabrication, de la distribution et de l’utilisation d’un produit. Voici des exemples d’action de réduction à la source vraiment simple à réaliser.

– Non aux sacs de plastique : Quand vous faites votre épicerie, pensez à apporter vos sacs réutilisables ou votre sac à dos.
– Non aux emballages pour les fruits et les légumes : faire le choix d’aliments sans emballage, plutôt que ceux dans un plateau de styromousse enrobé de pellicule plastique.
– Non aux tasses jetables : Tous les petits cafés et les grandes chaînes acceptent de vous servir dans une tasse réutilisable et certains diminuent même le prix du café lorsque vous apportez votre propre contenant.
– Non aux boîtes à lunch jetables : Les restaurants acceptent presque toujours de servir la nourriture dans votre propre contenant. Il suffit de leur demander gentiment!
– Non aux circulaires : Vous pouvez apposer un autocollant qui indique que vous ne souhaitez pas recevoir de circulaires. Ces autocollants sont offerts gratuitement à l’Éco-quartier.
– Non aux annuaires téléphoniques : Pour ne plus recevoir l’annuaire Pages jaunes, cliquez sur ce lien et enlevez votre adresse de la liste.
– Non aux couches jetables : Les nouvelles couches lavables s’utilisent facilement et sont écologiques et moins chères que les couches jetables à long terme.

Le réemploi (ou réutilisation) est l’utilisation répétée d’un produit ou d’un emballage, sans modification de son apparence ou de ses propriétés. Ce geste permet de diminuer l’exploitation des ressources nécessaires à la production d’un produit neuf. Avant de se défaire d’un objet, il faut se demander si ce dernier pourrait être utilisé à nouveau (organisation d’une vente de garage, achat de vêtements dans une friperie) ou s’il pourrait avoir une autre utilité (réalisation de bricolages avec des cartons de lait, des boîtes d’œufs ou encore des pots de yogourt).

Des organismes de réemploi reprennent vos vieux objets pour qu’une autre personne puisse en profiter! Pour offrir un seconde vie à vos objets, pensez au réemploi et tournez-vous vers ces ressources qui remettent en circulation meubles, appareils électroménagers, articles de sport, vêtements, matériaux de construction, etc.

La Ville de Montréal propose un répertoire des adresses de réemploi présentes sur l’ensemble du territoire de l’île de Montréal.

Le recyclage est l’utilisation, dans un procédé manufacturier, d’une matière récupérée en remplacement d’une matière vierge. Il est préférable de recycler un objet après son utilisation complète, c’est-à-dire que les possibilités de la réduction à la source et du réemploi ont été étudiées en amont. Il est également important de privilégier l’achat de produits fabriqués avec des matières recyclées, car ils nécessitent dix fois moins d’énergie que la création de produits neufs.

Qu’est-ce qu’on dépose dans le bac de recyclage?
VMTL-DEPLRECYGENEJUI13-WEBV3-2

 

Aide-mémoire sur le recyclage


Plastique #6
Ce plastique n’est pas accepté dans la collecte des matières recyclables. Pour identifier les types de plastique, il faut repérer le triangle fait des trois flèches (ruban de Möbius) et déterminer le numéro à l’intérieur de ce symbole. Voici quelques exemples d’articles faits de plastique numéro 6 (polystyrène/styrofoam) : certains types d’assiettes, de bols et d’ustensiles à utilisation unique, barquettes de champignons, contenants pour portion individuelle de yogourt, contenants de croissants (bruyant et cassant). Cependant, le programme À la recherche du numéro 6 permet aux Montréalais de rapporter leurs articles en polystyrène à l’écocentre LaSalle, situé au 7272, rue Saint-Patrick. Ces articles doivent être propres et exempts d’emballage, d’étiquettes, de coussins absorbants et de couvercles d’aluminium.


Apprenez-en plus sur les bons gestes à poser pour récupérer vos matières résiduelles en visitant le site de Recyc-Québec.

La valorisation correspond à la transformation d’une matière résiduelle afin d’obtenir une nouvelle matière ou de l’énergie (ex. : compostage, herbicyclage, biogaz, etc.).

Compostage
Le compostage est un processus naturel de décomposition de la matière organique sous l’action des organismes vivants dans le sol (bactéries, champignons, insectes, lombrics, etc.). Le produit qui en résulte, le compost, est un riche terreau de couleur foncée, qui améliore la qualité du sol pour le jardinage.

Pourquoi faut-il composter?
Dans le cadre de sa Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, le gouvernement du Québec interdira tout enfouissement de matières organiques (résidus alimentaires et verts) d’ici 2020. C’est pourquoi votre participation à la collecte des résidus alimentaires est primordiale! En plus de réduire le volume de votre sac à ordures d’environ 30 %, vous contribuez à diminuer la quantité de matières résiduelles destinées à l’enfouissement! Il s’agit d’un geste important considérant que la décomposition des matières organiques aux sites d’enfouissement produit des gaz à effet de serre et entraîne une pollution du sol et des eaux souterraines et de surface.

Comment peut-on composter?
– LA COLLECTE DES RÉSIDUS ALIMENTAIRES DE LA VILLE DE MONTRÉAL
Il faut tout d’abord que vous ayez accès à cette collecte dans le district Peter-McGill. Si c’est le cas, elle a lieu tous les jeudis et le bac doit être sorti entre 5 h et 8 h le matin de la collecte. Dans ces secteurs, la collecte des ordures ménagères a lieu le lundi uniquement. Vous trouverez plus d’informations sur les zones concernées par la collecte, les matières acceptées ainsi que le calendrier d’implantation sur le site de l’arrondissement de Ville-Marie.


2dc778e6-ffad-4cb3-acba-90dc12550dab

Quels sacs utiliser?
Les sacs que vous achetez doivent porter la mention « compostable » et non « biodégradable ». En effet, les sacs biodégradables ne fonctionnent pas pour la collecte du compost puisqu’ils nécessitent une période très longue pour se décomposer (contrairement aux sacs compostables). ll est possible d’acheter des sacs compostables dans les quincailleries ou les pharmacies du quartier. Il est aussi possible d’utiliser du papier journal pour remplacer les sacs compostables dans le petit bac de comptoir qui a été fourni avec le bac brun.


– LE COMPOSTAGE DOMESTIQUE
Il s’agit du compostage traditionnel que l’on réalise à l’aide d’un composteur, en bois ou en plastique, installé au fond du jardin. Pour acheter un composteur en bois, veuillez contacter l’Éco-quartier. Pour plus d’informations, visitez le site du Conseil canadien du compost.

– LE COMPOSTAGE COMMUNAUTAIRE
L’Éco-quartier Peter-McGill met à la disposition des résidents du quartier des composteurs communautaires de grande taille installés sur le domaine public. Cliquez ici pour en savoir plus sur notre programme!

– LE LOMBRICOMPOSTAGE
Le lombricompostage permet de composter les matières organiques végétales à la maison. De petits vers de terre digèrent les matières organiques et les transforment en substance très riche pour le sol. C’est la méthode idéale pour les gens en appartement. Ça vous intéresse? Cliquez ici! Vous trouverez également plus d’informations dans le Guide du lombricompostage et de la lombriculture à la ferme.

– COMPOST MONTRÉAL
L’entreprise Compost Montréal offre un service de collecte de matières résiduelles organiques sur le territoire de la Ville de Montréal.

Dans le cas où les matières résiduelles n’ont pu être réemployées, recyclées ou encore valorisées, l’élimination (par enfouissement ou incinération) constitue la dernière option. Ces matières sans avenir sont celles qui ont subi un traitement ou une série de traitements et qui n’offrent plus aucune possibilité de mise en valeur. Avant d’en venir à l’étape de l’élimination, assurez-vous qu’il n’y a pas d’autres avenues possibles pour vos matières résiduelles.

Les résidus domestiques dangereux (RDD) et les matériels informatiques et électroniques (MIE) sont des matières qui ne doivent pas se retrouver dans les ordures ménagères. En effet, ils polluent fortement les sites d’enfouissement et présentent un risque pour la sécurité des personnes qui les manipulent.

Les écocentres
Les écocentres sont des sites de réemploi et de récupération des matières résiduelles accessibles pour tous les Montréalais. Différents articles (brisés ou en bon état) peuvent y être apportés gratuitement : appareil de réfrigération, de congélation et de climatisation, imprimante, système audio, téléviseur, lecteur DVD, canapé, fauteuil, matelas, pneu de vélo et d’auto, peinture, huile, solvant, résidu de construction, article pouvant être réutilisé, sapin de Noël, etc. Communiquez avec le 311 pour plus de détails ou consultez le site internet de la Ville de Montréal.

Les solutions de proximité
En plus des écocentres, des programmes ont été mis en place afin d’offrir d’autres solutions pour se départir de résidus domestiques dangereux (RDD) et de matériels informatiques et électroniques (MIE).

RECYCLER MES ÉLECTRONIQUES
Télévisions, ordinateurs, périphériques, etc.
recyclermeselectroniques.ca

APPEL@RECYCLER
Piles, batteries et cellulaires
appelarecycler.ca

ÉLECTROBAC
Chargeurs et câbles, périphériques, petits électroniques, cartouches d’encre
electrobac.com

RECYCFLUO
Ampoules contenant du mercure
recycfluo.ca

ÉCO-PEINTURE
Peinture (pot et aérosol), contenants vides
ecopeinture.ca

Recyc-Québec propose aussi un répertoire des points de dépôt pour les matières suivantes : produits électroniques, lampes au mercure, peintures et leurs contenants, piles, huiles, antigels, liquides de refroidissement, leurs contenants et leurs filtres.

Des collectes itinérantes des résidus domestiques sont également organisées dans les différents arrondissements de la Ville de Montréal.